Vers le contenu
Retour à la page d'accueil formation professionnelle ICT
Fermer

Fermeture annuelle: Le secrétariat général sera fermé du 19 décembre 2022 au 6 janvier 2023.


Des questions sur ICT-Formation professionnelle?

FAQ
Téléphone +41 58 360 55 50
ICT-Berufsbildung Schweiz
Waisenhausplatz 14
3011 Bern
Contact et options +

Digital Business.

Un nouveau métier émerge

Depuis septembre 2020, ICT-Formation professionnelle Suisse travaille avec différents représentants des secteurs du commerce et des ICT sur une nouvelle formation professionnelle initiale avec le titre prévu de "développeur·se de business numérique CFC".


Cette idée de créer un lien entre la technologie et l'entreprise est apparue lors de la révision de la formation de base en informatique l'année dernière.

Ce nouveau profil professionnel est destiné à couvrir les domaines d'activité de cette interface. Il s'adresse aux entreprises de tous les secteurs qui sont en cours de transformation numérique et qui souhaitent acquérir en permanence des connaissances à partir des données (tant pour leur propre entreprise que pour les clients).


Réponses aux questions fréquentes sur la nouvelle profession:


FAQ

Actualité.

Prescriptions sur la formation | octobre 2022

Le 28.10.2022, les prescriptions ont été confirmé par le SEFRI et ils entrent en vigeur par le 01.01.2023. Toutes les informations générales sur le profil professionnel sont désormais disponibles ici.


Consultation publique terminée | juin 2022

La consultation publique s’est terminée avec succès le 24 juin 2022. Plus rien ne s’oppose dès lors à l’entrée en vigueur de l’ordonnance sur la formation en 2023. Si vous souhaitez obtenir des informations sur cette profession, notamment en tant qu’entreprise formatrice, vous pouvez vous adresser à votre Ortra régionale.


Flyer pour les entreprises et les élèves | juin 2022

Les flyers pour le nouveau profil professionnel sont disponibles dans notre centre de téléchargement et peuvent être  commandés dans notre shop.

Ticket SEFRI | 12 avril 2022

Le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) a donné le feu vert à la nouvelle formation professionnelle. Cela signifie que le nouveau métier va devenir une réalité. Le ticket marque le début de l'audition publique par le SERFI, au cours de laquelle les cantons et les personnes intéressées peuvent prendre position sur le profil professionnel déposé.


Développement des modules | de mars à septembre 2022

Le développement des modules a été lancé début mars avec une quarantaine d'expert·e·s engagé·e·s. L'objectif est d'élaborer d'ici septembre les identifications de modules ainsi que les directives d’évaluation des prestations (DEP) pour au moins la première année d'apprentissage. Sur cette base, les lieux de formation (écoles professionnelles, cours interentreprises, entreprises formatrices) pourront ensuite élaborer les contenus d'apprentissage afin d'être prêts pour le début de l'apprentissage prévu en été 2023.


Consultation interne | 7-27 février 2022

Dans le cadre de l’audition interne menée du 7 au 27 février 2022 auprès d’un large cercle de spécialistes issus de l’économie suisse, ICT-Formation professionnelle Suisse a obtenu de précieux retours sur la profession planifiée de développeur·se de business numérique CFC. Sur les quelque 1500 entreprises sollicitées, 171 ont pris part à cette consultation. Nous les remercions chaleureusement de leur participation. Les résultats en cours d’analyse livreront des points de repère utiles pour savoir si les compétences décrites correspondent aux besoins de l’économie ou si des adaptations doivent être apportées aux prescriptions sur la formation.


Atelier 1-7 | 15 décembre 2021

De novembre à décembre 2021, le groupe de travail actif a développé le profil de qualification et le plan de formation. Une vingtaine d'expert·e·s engagé·e·s ont peaufiné ces documents et discuté des alternatives. Le résultat est impressionnant et cette base solide permet de lancer les étapes suivantes du processus du développement des professions. L'élaboration des modules en fait partie.


Ticket provisoire SEFRI | 16 septembre 2021

Avec ce que l'on appelle le ticket provisoire, le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a donné le feu vert au développement de la nouvelle profession. Cela signifie que la première étape du processus d'évolution de carrière a été menée à bien et que le travail peut se poursuivre.

Profil de qualification.

Le profil de qualification (2e étape) et le plan de formation (3e étape) du processus du développement des professions ont été élaborés de septembre à décembre 2021 avec le groupe de travail actif. Le profil de qualification contient un aperçu des domaines de compétences opérationnelles et compétences opérationnelles qu'un·e apprenti·e "Digital Business CFC" devrait posséder. La distinction avec d'autres professions (par ex. Employé·e·s de commerce 2023, médiamaticien·ne CFC) est garantie et a été confirmée par le SEFRI.

Groupes de travail.

Le groupe de travail a été continuellement élargi au cours du processus en cours, en tenant compte de la représentation la plus appropriée possible (en termes de lieu de formation, de branche, de région linguistique), et a été divisé comme suit


  • Groupe de travail actif (env. 25 membres)
    Travail en cours sur les documents éducatifs avec un soutien pédagogique.

  • Groupe de discussion plus large (env. 36 membres)
    Des réunions régulières en ligne dans le but d'échanger des informations ainsi que l'occasion de valider les documents pédagogiques élaborés jusqu'alors.

Remarque: le document vous sera envoyé par courrier électronique.

Sponsors.







Logo Noser Young






Logo Huawei






Logo blueworks





Logo T-Systems






Remarque: le sponsoring concerne la promotion du nouveau métier et la création de places d'apprentissage.

Devenez sponsor!

En investissant dans l’avenir avec nous.

Votre contribution

En votre qualité de sponsor, vous contribuez de manière déterminante à faire connaître la nouvelle profession auprès du public et à créer des places d’apprentissage. Renforçons ensemble la diffusion des informations!


Visibilité de votre soutien

Vous figurerez avec votre logo comme sponsor de la nouvelle profession d’ici à son entrée en vigueur en 2023, tant sur la page Web du projet que dans la communication publique (p. ex. communiqués de presse). Vous témoignez ainsi de votre engagement dans la promotion d’un métier d’avenir et dans le développement d’une main-d’œuvre ICT qualifiée.


Prix: à partir de CHF  2500.-

Si vous êtes intéressé.e, contactez-nous sans engagement!

Le digital business dans la pratique.

Bonjour, je m’appelle Bettina.





Je travaille dans le domaine du digital business pour une entreprise internationale active dans l’industrie de l’emballage.


Actuellement, je consacre le plus clair de mon temps à un projet visant à optimiser des machines de cartonnage productives réparties sur trois sites (DE, ES, CH). Les mêmes machines sont utilisées différemment dans les fabriques, d’où un output variable. Notre objectif est d’élaborer des mesures d’optimisation afin que tous les sites génèrent le meilleur rendement possible.


L’équipe de projet se compose d’une ingénieure, d’un développeur d’applications, d’autres spécialistes et de moi-même.

1. Analyse

Mon rôle dans le secteur du digital business consiste à recueillir des informations auprès des sites de production. Il faut par exemple répondre aux questions suivantes:

  • Comment produit-on sur les différents sites?
  • Quel est le volume de production par fabrique?
  • Quelle est la répartition des tâches sur chaque site?


2. Développement

Après avoir analysé les informations à ma disposition, je développe des propositions de solution concrètes et clarifie avec les spécialistes compétents si les mesures d’optimisation sont réalisables. J’assume diverses tâches dans ce contexte, comme la collecte et l’évaluation des données ainsi que la présentation des résultats. De l’analyse effectuée, il ressort que les sites de production ont besoin de matériel de formation pour la commande des machines.


3. Mise en œuvre

À ce stade, je contribue à l’élaboration des supports de formation pour les trois sites.


4. Contrôle des résultats

Au terme des formations dispensées, je vérifie à l’aide d’une analyse des résultats si les mesures ont atteint les effets escomptés et si tous les sites génèrent un output optimal.


Remarque: il s’agit d’un exemple fictif.

Hello, mon prénom, c’est Diego.





Je travaille pour une banque dans le domaine du digital business, plus précisément au sein de l’équipe de la division Mobile chargée des applis de paiement.


Nous avons reçu le mandat suivant: l’empreinte digitale n’étant plus prise en charge par certains smartphones, il faut proposer une nouvelle solution.


Notre équipe de projet est formée d’un chef de produit et d’un product owner, de deux business engineers, d’une développeuse d’applications ainsi que d’un designer UX et de moi-même.

Nous avons commencé par définir la situation initiale et discuté des fonctionnalités qui entraient en ligne de compte avant de les examiner de plus près. Comme solution, nous avons opté pour la technologie de reconnaissance faciale.


1. Analyse

Dans un premier temps, je cherche à répondre aux questions suivantes: comment fonctionne un système de reconnaissance faciale et qu’est-ce qui le distingue de l’empreinte digitale? Quels sont les concurrents sur le marché et quelles sont les conditions juridiques applicables en l’espèce? Notre solution est-elle appropriée pour nos groupes cibles? Et qu’en est-il de la sécurité informatique?


2. Développement

Après avoir défini en équipe les diverses exigences, j’élabore un prototype de contenu et une story map pour déterminer le processus. À partir de là, nous passons à la création d’un prototype de démonstration. Je vais ensuite demander à un groupe d’utilisateurs test et à des experts en expérience client et en sécurité informatique de vérifier notre version démo de manière approfondie.


3. Mise en œuvre

Les membres de l’équipe de projet définissent ensuite les prochaines étapes pour la réalisation du produit. À ce stade, j’ai une fonction d’accompagnement.


4. Contrôle des résultats

Enfin, le produit de notre travail fait l’objet de toute une série de tests afin de garantir la satisfaction de la clientèle.


Remarque: il s’agit d’un exemple fictif.