Vers le contenu
Retour à la page d'accueil formation professionnelle ICT
Fermer

Des questions sur ICT-Formation professionnelle?

FAQ
Téléphone +41 58 360 55 50
ICT-Berufsbildung Schweiz
Waisenhausplatz 14
3011 Bern
Contact et options +

FAQ Développeur/Développeuse de business numérique CFC.

Questions fréquentes sur la nouvelle profession

Profil de la profession.

Est-ce que la profession est identique à celle d’un·e informaticien·ne de gestion CFC?

Non, les développeur·se·s de business numérique CFC ont principalement pour tâche de soutenir et d’accompagner les optimisations et les innovations dans le domaine des processus métier en intégrant des technologies, systèmes et outils numériques. Les personnes suivant cette formation ne deviendront pas des gestionnaires ou des responsables de projet et n’opéreront pas dans le business management ni dans la gestion des processus et du changement. Elles contribueront, en revanche, à coordonner le travail entre divers spécialistes (p. ex. informaticien·ne·s de gestion, développeur·se·s d’applications, comptables, etc.) et intégreront, pour ce faire, des éléments de numérisation tout en veillant à assurer le transfert de langage (technique – business).

En quoi ce métier se différencie-t-il des professions d’informaticien·ne et de médiamaticien·ne?

Les informaticien·ne·s CFC, en particulier dans l’orientation Exploitation et Infrastructure, sont versés dans la technique, tandis que les médiamaticien·ne·s CFC assument des tâches axées sur le marketing, la communication et la conception. Quant aux développeur·se·s de business numérique CFC, leurs principaux domaines d’activité portent sur la mise en réseau, la communication, les processus métier ainsi que sur les données et les produits.

Après l’obtention du CFC, quelles formations continues sont-elles envisageables?

Pour les développeur·se·s de business numérique CFC, une voie typique au degré tertiaire est l’examen professionnel fédéral d’informaticien·ne de gestion BF. Au niveau de la formation professionnelle supérieure, il est aussi possible de se spécialiser en optant, par exemple, pour l’examen professionnel d’informaticien·ne en développement d’applications BF ou, moyennant une expérience professionnelle suffisante, pour l’examen professionnel supérieur d’ICT Manager DF.


Le niveau du nouveau profil n’est-il pas trop exigeant?

Il faut tenir compte du fait que les compétences opérationnelles doivent être acquises au terme de l’apprentissage de quatre ans (soit à l’âge de 19 - 21 ans). En première année de formation, les apprentis, qui ont environ 15 ans, apprendront les bases. Ensuite, ils élargiront et approfondiront, année après année, leurs compétences à l’école professionnelle, lors des cours interentreprises (combinaison de compétences opérationnelles) et dans leur entreprise formatrice (orientation sur la pratique).

Les lieux de formation (entreprise, école, cours interentreprises).

À partir de quand pourra-t-on se former à cette profession?

Les premiers apprentissages débuteront normalement en août 2023, à condition que le processus de développement de la profession se déroule comme prévu. En novembre 2022 au plus tard, nous saurons de manière définitive si l’introduction pourra s’effectuer en 2023. Les entreprises peuvent s’attendre à une évaluation de la situation en juin 2022.

Qui peut proposer cette formation?

Les entreprises, tous types (taille, région) et branches confondus, qui opèrent ou veulent opérer dans le domaine de la transformation, du changement et de l’optimisation numériques des processus métier en s’appuyant sur un soutien numérique et l’analyse des données.

Quelles écoles professionnelles dispenseront ce cursus?

Les offices cantonaux compétents détermineront les sites des écoles professionnelles.

Où pourra-t-on suivre des cours interentreprises (CI)?

Les prestataires de CI seront définis par les offices cantonaux compétents, le plus souvent en concertation avec les organisations du monde du travail (Ortra) régionales.